Critique – Dans le vestiaire de l’OM, Les années Tapie

Dans le vestiaire de l’OM, les années Tapie

Peu importe l’angle sous lequel elle est envisagée, une chose est certaine : la période 1986 / 1994 de l’Olympique de Marseille n’a pas cessé de fasciner les passionnés de football. Des premiers succès en championnat au légendaire sacre européen sans oublier les déboires judiciaires, le club phocéen est passé par tous les états. Avec Dans le vestiaire de l’OM, les années Tapie, l’auteur Alexandre Fievée propose un retour sur ces évènements qui ont fondé la légende de cette ère mythique. En découle une plongée passionnée et détaillée au cœur de l’institution marseillaise, à jamais marquée par la personnalité et les folles ambitions de son président, Bernard Tapie.

Editeur : Hugo Sport
Sortie : 18 avril 2019
Auteur : Alexandre Fievée

Dans le vestiaire de l’OM, les années Tapie – Notre critique

L’une des plus belles histoires du football français. Si ce n’est la plus belle. Voilà ce à quoi est consacré Dans le vestiaire de l’OM, les années Tapie. Une formidable épopée, fruit d’un travail de longue haleine, pour les résultats que l’on connaît. Quatre titres de champions de France successifs et – surtout ! – un sacre européen en Coupe des clubs champions – ancien nom de l’actuelle Ligue des champions. Excusez du peu. Autant d’aventures qui ont fait vibrer les spectateurs, mais pas que. Omniprésent, toujours sur le devant de la scène, Bernard Tapie. Un homme aux rêves sans limites dont les décisions ont mené tout un club sur le toit de l’Europe, avant de l’entraîner avec lui dans sa chute. L’occasion de prendre conscience de l’influence et de l’assise qu’un tel personnage a pu avoir sur son club, et ce à tous les niveaux. Mais que l’on ne s’y trompe pas cependant, si l’ombre de l’ex-président plane constamment sur le récit, les joueurs ne sont pas en reste. C’est en effet bien leurs divers témoignages qui font vivre l’histoire racontée par Alexandre Fievée.

L’auteur de l’ouvrage n’en est pas à son coup d’essai littéraire. Avocat de profession, celui-ci compte déjà à son actif trois livres d’archives et de témoignages, dont deux relatifs à l’univers musical – Jean Jacques Goldman, Sur ces traces (Grund, 2016), et Frederick Goldman Jones, De l’intérieur (Grund, 2018) – et un consacré à l’épopée de l’Equipe de France lors de la Coupe du monde 1998 analysée par le prisme de son traitement médiatique – Seule contre tous, l’histoire d’une équipe (Amphora, 2018). Avec le présent ouvrage, l’homme a véritablement fait office d’historien et fonde son récit à la fois sur une centaine d’archives de presse de l’époque et sur une dizaine d’entretiens avec les principaux acteurs, les joueurs. L’objectif ? Immerger son lecteur dans l’univers et le quotidien des acteurs de ces folles années. Le résultat ? Un formidable voyage au sein des arcanes de l’OM.

Couverture dans le vestiaire de l'om les années tapie

Plongée nostalgique au coeur d’un vestiaire mythique

L’exercice aurait pu s’avérer redondant. Retracer le parcours certes extraordinaire d’une équipe sportive, c’était s’exposer au risque d’en faire un résumé froid et insipide. Dans le vestiaire de l’OM échappe bien heureusement à cet écueil. Encore mieux : il réalise le tour de force d’arriver à retranscrire à merveille l’ambiance et l’atmosphère qui régnait à l’époque dans le vestiaire olympien. Cela grâce à la richesse de la multitude de témoignages recueillis pour l’occasion des joueurs de l’époque. Pascal Olmeta, Alain Giresse, Basile Boli, Bruno Germain, Jean-Marc Ferreri, Jean-Jacques Eydelie, Jean-Pierre Bernes, pour ne citer qu’eux. Car ils sont encore plus nombreux à avoir accepté – pour notre plus grand bonheur – de revenir sur les évènements de leur carrière. Les saisons se succèdent, les matchs défilent. Et le lecteur de se délecter des impressions et souvenirs de ces acteurs hauts en couleur, pur produit d’un football d’un autre temps.

L’ivresse des succès, l’amertume qui suit l’échec. Les intervenants n’éludent rien et font montre d’une sincérité des plus appréciables. Les points de vue s’additionnent, parfois se confrontent, et permettent la restitution d’une fresque remarquable. Des nombreux duels entre olympiens et girondins pour le titre aux sommets européens les plus prestigieux en passant par les rencontres plus ordinaires mais tout aussi importantes d’un championnat : le récit fait défiler les souvenirs et entrecoupent une description objective des faits de jeu d’observations variées des acteurs. Certains se rappelleront leurs émotions passées – forcément sous un jour nouveau -, d’autres pourront les imaginer. Qu’importe la connaissance que l’on peut avoir des évènements narrés, le résultat est le même pourvu que le football et sa culture nous passionne : l’envie d’aller découvrir ou revoir les matchs de cet Olympique de Marseille à la fois hors-norme et pourtant si humain.

Les années tapie tranche du livre

« Grandeur et décadence »

Bernard Tapie a su mener son club au plus haut niveau européen. Grâce à lui, c’est toute une génération qui a rêvé. Par son charisme, ses idées et sa force de volonté, l’homme d’affaire est parvenu à composer une équipe d’internationaux parmi les meilleurs d’Europe. Mais à quel prix ? Loin de se contenter d’évoquer les succès de l’OM et par la même livrer une image biaisée des années Tapie, Alexandre Fievée accorde l’importance qu’elle mérite à toute la face sombre de cette période. Celles des pratiques douteuses de ces dirigeants, qui ont tant terni les succès et l’image du club. Ainsi si l’aspect sportif occupe une part non-négligeable de l’ouvrage, les évènements qui se déroulent en coulisse ne sont pas éludés.

La prise de pouvoir teintée de politique de Tapie, ses méthodes de management, ses choix d’entraîneurs, sa relation avec la presse et les dirigeants adverses : sans surprise, tous les coups lui semblaient permis pour atteindre les objectifs démesurés qu’il s’était fixé. Jusqu’à ce que la réalité le rattrape. Et le fasse tomber, le club avec lui. Les affaires de corruptions sont à cet égard expliquées et racontées avec précision. Les multiples facettes de Bernard Tapie se voient ainsi illustrer. De quoi parfaire le portrait d’un homme en constante adaptation à l’environnement qu’il entend conquérir, prêt à tout pour être toujours en avance sur les autres mais au mépris des lois et de la morale qui s’imposent à tous. Une autre illustration s’il en fallait encore une de la réussite que représente cet ouvrage, à la fois témoignage criant de l’amour de son auteur pour la période qu’il a choisi de traiter et récit objectif et complet d’une des plus belles aventures du football français – malgré ses zones d’ombres et ses conséquences — que tout passionné mérite de connaître.

Dans le vestiaire de l'om extrait du livre

Dans le vestiaire de l’OM, les années Tapie : un voyage dans le passé passionnant… et indispensable ?

👍 Points positifs

  • Un récit passionnant au cœur de cette période mythique du football français

  • Une plongée remarquablement immersive au sein du vestiaire marseillais de l’époque

  • De très nombreux témoignages fournis et inédits

  • Un éclairage bienvenu des choix et activités des dirigeants

  • L’aspect judiciaire, traité de manière complète et détaillée

  • Une narration sobre et didactique…

👎 Points négatifs

  • … Malgré tout difficile d’accès pour ceux qui n’ont aucune connaissance sur cette période

  • A réserver aux amoureux de l’OM et aux curieux désireux de tout connaître de ces années forcément très ciblées

⚖️ Notre avis final

L’épopée de l’Olympique de Marseille sous l’ère Tapie méritait un récit à la hauteur de sa légende. Avec Dans le vestiaire de l’OM, les années Tapie, Alexandre Fievée relève avec les honneurs le défi qu’il s’était fixé. A savoir rendre parfaitement compte de l’atmosphère qui régnait au sein de ce vestiaire de champions, dirigé d’une main de maître par un président à l’ambition démesurée mais aux pratiques finalement répréhensibles. Il livre ici un ouvrage au style soigné, documenté et servi par un nombre impressionnant de témoignages riches et inédits. Un travail à saluer, preuve de l’amour de son auteur pour un club qui, l’instant d’une époque, a su faire vibrer toute une génération.

%

Juriste aspirant avocat, passionné de journalisme, de foot et de culture qui a trouvé chez Livre-foot le parfait endroit pour lier les trois. Ex-nantais momentanément expatrié à Limoges.

Thibault, de Livre-foot.fr

Rédacteur principal

Livres sur l'OM
critique les parrains du foot
Toutes nos critiques de livre de foot

Votre note pour ce livre :

Dans le vestiaire de l’OM, Les années Tapie
4.3 (86.67%) 3 votes