livre guardiola la métamorphose

Mercato: L’économie du football au XXIe siècle

Sujet ô combien passionnant, l’économie du football et plus particulièrement celle du mercato fait l’objet de nombreux livres. Les ouvrages récents sur le sujet ne sont cependant pas aussi nombreux qu’on pourrait l’espérer. Avec un marché évoluant à une vitesse impressionnante, il est en effet nécessaire de remettre au goût du jour sa vision du foot business. Avec Mercato : l’économie du football au XIIe siècle, Bastien DRUT propose un ouvrage répondant parfaitement à cette problématique et parfaitement ancré dans son époque puisqu’il aborde le sujet après les transferts de Dembélé, Neymar, Mbappé ou encore Coutinho. 

Editeur : Bréal
Sortie : Juin 2018
Auteur : Bastien DRUT

Mercato: L’économie du football au XXIe siècle : résumé et critique du livre

Les éditions Bréal et plus généralement la librairie Studyrama édite de très nombreux ouvrages à but pédagogique : des guides pratiques du droit constitutionnel jusqu’aux synthèses de fiches sur les finances publiques. Autant vous dire qu’en me lançant dans l’économie du football au XIIe siècle je craignais de me retrouver face à un ouvrage austère et difficilement accessible pour un lecteur souhaitant davantage enrichir sa culture foot que développer une réelle expertise économique. Fort heureusement, il n’en est rien et le livre est, comme nous allons le voir, aussi agréable à parcourir qu’instructif. 

Bastien Drut : un auteur déjà bien connu dans le football

Pour écrire sur les questions de foot business, il faut bien évidemment posséder un bagage assez solide. Côté économie, l’auteur est présenté comme stratégiste chez CPR Asset Management, une société spécialisée dans la gestion d’actifs. Côté plume, on doit déjà à Bastien Drut plusieurs ouvrages sur le football : Economie du foot professionnel, Sciences sociales football club, 20 questions improbables sur le football et un certain nombre de traductions. Si l’on se gardera bien sûr de poser un regard critique sur les analyses de l’auteur, cela dépasse de loin nos maigres connaissances économiques, nous essayerons de transmettre au cours de la critique ses positions et ses argumentations. 

Mercato L'économie du football au XXIe siècle présentation

Le thème central du livre : le foot professionnel connaît-il une bulle ?

Même si l’ouvrage semble par son titre se concentrer sur le mercato, le livre concerne en réalité l’ensemble de l’économie du football professionnel. Toute la réflexion de l’auteur s’articule autour d’une théorie très répandue dans les médias depuis maintenant quelques années : le foot professionnel est une bulle prête à éclater à tout instant.

Une théorie d’autant plus appréciée qu’elle semble finalement assez simple à comprendre : les prix des transferts explosent extrêmement rapidement, les salaires suivent la même tendance, les droits TV peuvent sembler sur évalués et surtout l’évolution semble si brutale qu’elle ne peut être que factice. Si l’on ajoute à ça une petite dose de populisme disant que « 222M€ pour un type qui court après un ballon, c’est bien trop », vous avez grosso modo la vision de l’économie du football qui nous est bien souvent dressée dans la majorité des médias et discussions du café du commerce. Pour autant, la réalité est un poil plus complexe. 

Mercato L'économie du football au XXIe siècle quatrième de couverture

C’est justement là qu’intervient tout le travail de l’ouvrage ayant comme finalité, en partant d’un postulat et d’une analyse intialement neutre, de défendre le fait que cette bulle n’existe en réalité pas vraiment. L’économie du football progresse en effet extrêmement rapidement mais cela s’explique par bien des raisons que le livre évoque. 

Des chapitres comme autant d’éléments d’analyse 

Le livre de Bastien Drut se décompose en 9 chapitres ayant pour but de conduire son argumentation et son étude à son terme. Ces chapitres sont les suivants : 

  • Pas de bulle des dépenses
  • Les droits TV : l’explosion perpétuelle
  • La flambée des contrats de sponsoring
  • Des hors de milliardaires à l’assaut du football Européen
  • Une vague d’investisseurs chinois qui pourrait se retirer rapidement ?
  • Le football atteint par le cancer de la fraude fiscale
  • la montée des nationalismes en Europe : un risque ? 
  • Un football à deux vitesses : bientôt la rupture ? 
  • D’où vient le malaise ? 

Si les quatres premiers chapitres s’attaquent à expliquer pourquoi, de manière rationnelle, l’économie du football a tant progressée, les cinq suivants nuancent les propos de l’auteur tout en écartant toujours l’hypothèse de la bulle pure et simple. Il s’agit davantage pour Drut de pointer du doigt le besoin de régulation du football et les risques, tant économiques que sportifs, qui sont en train d’apparaître suite aux points évoqués dans chaque chapitre. 

Livre Mercato

Les premiers chapitres : l’exposition d’une explosion rationnelle

Dès le début du livre, l’auteur rappelle quelques évidences semblant échapper à bon nombre d’observateurs lors des commentaires des indemnités de transferts : si les dépenses des clubs ont progressé, c’est également le cas de leurs revenus.

Des salaires et des transferts qui augment de façon absolue, mais pas relative

On découvre ainsi qu’en comparant les recettes des clubs et leurs dépenses en transferts, Neymar a coûté au PSG moins cher qu’Anelka à son époque. En effet, le transfert d’Anelka représentait 59% des recettes de l’année écoulée pour le club Parisien contre « seulement » 46% pour Neymar. Plus édifiant encore, Zidane représentait en 2001 (comme quoi la folie des transferts ne date pas de ces dernières années) un des plus gros transferts puisqu’il pesait 53% des recettes du Real Madrid.

Ces chiffres sont aussi amusants que parlants, c’est à l’image du livre qui sait se rendre instructif mais aussi très ludique et facile d’accès. Bien évidemment, Bastien Drut met en avant nombre d’éléments prouvants que les revenus des clubs suivent leurs dépenses, mais on vous laisse découvrir le livre pour ça. 

L’épineuse question des droits TV du foot

Se pose alors la question d’une bulle des revenus des clubs, et en tête de ces derniers le premier poste qui interroge est bien évidemment celui des droits TV. Le livre se penche plus particulièrement sur ceux de Premier League puisqu’ils sont ceux posant le plus question. 

Bastien Drut soutien alors que le risque de bulle n’est pas réel, mais que les raisons d’acquérir les droits du foot ne sont plus les mêmes que dans le passé. Aujourd’hui, le foot est avant tout un porte étandard ayant pour but de servir de produit d’appel pour un ensemble de services. C’est le cas avec la Sky en Angleterre, mais c’est également le cas avec SFR en France. La monétisation des droits du foot ne se fait alors pas tant directement qu’indirectement. 

Ajoutez à cela le risque de nouveaux entrants très élevé avec les convoitises de plus en plus grandes de géants du numérique tels que Facebook ou Amazon, le marché des droits TV ne semble donc pas près de s’écrouler. Il devrait au contrairement plutôt se stabiliser. Le marché est sur-évalué, peut être, mais le risque de perte de clients acquis grâce à ce porte étandard est si fort pour les Sky, SFR et consors que l’abandon des droits ne se fera pas simplement. 

Extrait Droit TV dans le foot

Les contrats de sponsoring : un simple retour à la normal

Je vous accorde qu’à l’heure où le PSG signe un contrat de sponsoring maillot de plus de 50 millions d’euros avec ALL, ce titre peut sembler provocateur. Pour autant, comme l’explique très bien le livre, la montée des contrats de sponsoring liés au football est juste logique dans notre économie actuelle. 

Si les sommes affichées dans le football peuvent sembler gigantesques, elles n’en reste pas moins pour autant dérisoires face à la médiatisation de ce qui est ni plus ni moins que le premier sport mondial. A l’heure des réseaux sociaux et de la communication à outrance, il n’était tout simplement pas normal qu’un domaine si médiatisé ne pèse pas plus économiquement. Les marques cherchant toujours plus de notoriété et de bénéfices d’image, le football est donc devenu un terrain de chasse de prédilection en matière de sponsoring. 

L’arrivée de milliardaires : un accélérateur incontestable

Dernier point évoqué pour expliquer toute cette accélération, l’arrivée de milliardaires dans le football, voir d’états. Le livre évoque notamment le cas du Paris Saint Germain et de Manchester City. Très brièvement, il expose comment le foot est devenu pour des milliardaires l’occasion de s’offrir un notoriété mondiale, de faciliter les affaires ou tout simplement… de s’amuser. A côté de ça, il y a bien sûr les enjeux de soft power via le sport comme c’est notamment le cas pour le Qatar avec le PSG. 

Livre sur le mercato 2019

Les derniers chapitres : les risques dans l’économie du football

Bien évidemment, tout n’est pas rose dans l’économie du foot et malgré les nombreux signaux qui sont au vert il existe des sujets pour le moins préoccupants. L’auteur y revient à travers les chapitres suivants. 

La Chine : cet investisseur providentiel pourtant bien instable…

Avec divers projets extrêmement ambitieux liés au football, organisation de la Coupe du Monde 2030, victoire en Coupe du Monde d’ici 2050… La Chine s’est peu à peu affirmée dans le foot. Elle a nombreux pris des parts dans de très (très) nombreux clubs, l’exemple le plus connu étant celui de l’AC Milan. Elle a également joué un grand rôle dans ces derniers mercatos, on pense notamment au indemnités de transfert de Hulk ou Oscar.

Pourtant, avec une politique encourageant le retour des investissement en Chine afin de freiner les sorties de devises et assurer la stabilité de l’économie nationale, la donne est en train de changer. Limitation du nombre de joueurs étrangers, taxes sur les transferts au delà 6M€, obligation d’aligner des jeunes Chinois… Le championnat Chinois change et le contexte politique pourrait amener des fonds Chinois à se retirer des clubs. Pour des conséquences… catastrophiques ? 

Les problématiques d’évasion fiscale

L’évasion fiscale est un fléau bien connu du football et les enjeux économiques augmentant, les conséquences de cette évasion suivent logiquement. En plus de présenter un réel risque sur l’image du foot, de ses joueurs et de ses clubs, les joueurs risquent de leur côté de plus en plus de subir des sanctions lourdes pouvant entraîner une interdiction de jouer. Que deviendrait le foot si demain des joueurs comme Messi ou Ronaldo ne pouvait plus jouer à cause de ces sanctions ? Le sujet reste néanmoins mineur à côté des autres.

Les graphiques sont nombreux dans le livre

Le nationalisme est incompatible avec notre football Européen

L’Europe a une grande influence sur le football. Si l’on pense immédiatement à l’arrêt Bosman ayant créé le marché des transfets tel qu’on le connaît aujourd’hui, c’est également le cas avec les systèmes de libre circulation pour le travail. Plus discrète et pourtant si importante, la question de l’Euro est également centrale dans le foot puisqu’elle assure aux joueurs d’être payé de façon stable et indépendante du cours de devises quel que soit leur championnat. Le livre nous apprendra notamment que De Bruyne a demandé a être payé en Euros pour éviter toute contrariété. Avec les risques d’indépendance de la Catalogne et le Brexit, on comprend alors que cela pourrait causer quelques problèmes au foot Européen. 

La création d’un foot à deux vitesses et le décalage entre foot et réalité

Dernier point évoqué par le livre et non des moindres, celui du risque de la création d’un foot à deux vitesses. A vrai dire, c’est déjà plus ou moins le cas et la Ligue Fermée fantasmée par tant de dirigeants du foot se trouve à prendre forme à travers le dernier carré de Ligue des Champions. 

Si les revenus des clubs majeurs explosent, ce n’est pas autant le cas pour les clubs « normaux ». Les gros capitalisent toutes les sources d’argent et les inégalités sont croissantes dans le football, causant ainsi un réel problème d’équilibre sportif. Qui plus est, l’image du sport s’en voit fortement affectée. 

Des choix audacieux de mise en page

Et tout ça, le livre l’explique bien et le rend accessible ?

Vous l’aurez compris, Mercato: l’économie du football au XXIe siècle aborde un grands nombre de sujets très complexes. Pour autant, il traite l’ensemble de ces questions en seulement 160 petites pages, il s’agit donc d’une synthèse sur des sujets méritant chacun un livre dédié

Cela facilite la lecture car l’auteur va droit à l’essentiel et donne suffisamment d’information pour inviter les lecteurs les plus curieux à creuser les sujets. Qui plus est, la plume est légère, maîtrisée et les démonstrations sont toujours rapides et parlantes. On se retrouve donc face à un livre extrêmement accessible et même agréable à lire : un comble vu mes craintes initiales. 

On notera également un excellent travail d’illustrations : le livre regorge de graphiques explicatifs permettant d’assimiler encore plus rapidement les argumentations, rendant la lecture toujours plus ludique. 

Mercato L'économie du football au XXIe siècle

Mercato: L’économie du football au XXIe siècle : nouveau livre indispensable ?

👍 Points positifs

  • Une argumentation solide et argumentée
  • De très nombreux graphiques explicatifs pour soutenir les propos
  • Très agréable à lire, c’est même surprenant pour un livre si pédagogique !
  • Accessible à tous, même ceux n’étant pas passionnés d’économie
  • Donne une vue d’ensemble de l’économie du foot
  • Un message sur la régulation du football argumenté et raisonné

👎 Points négatifs

  • La question de l’évasion fiscale qui dénote et fait un peu « problème à la marge » à côté des autres points évoqués
  • Si pertinent qu’on aimerait que tous les sujets soient traités en profondeur (mais ça demanderait 1500 pages en plus)

⚖️ Notre avis final

Un indispensable, sans aucun doute. Si les questions d’économie du football vous intéressent de près ou de loin, vous avez ici à faire à un livre récent prenant en compte les problématiques actuelles du foot. En plus d’être très accessible et agréable à lire sans pour autant perdre de sa pertinenceMercato : L’économie du football au XXIe siècle peut parfaitement faire office de porte d’entrée dans votre quête de compréhension du foot business. Si l’on peut regretter que certains sujets ne soient traités qu’en surface, on se rappellera néanmoins que l’objet de l’ouvrage n’est pas d’offrir une vue exhaustive et extrêmement précise de tous les aspects. Il faudrait en effet des dizaines de livres pour traiter en détails tous les sujets touchés !

%

Vendéen de naissance, Nantais d'adoption depuis maintenant de nombreuses années. Fan de foot et de tout ce qui tourne autour : traitement médiatique, économie, marketing, culture...

Mickaël, de Livre-foot.fr

Papa de Livre-foot

Votre note pour ce livre :

Mercato: L’économie du football au XXIe siècle
4.8 (96.36%) 11 votes